Mon Morphotype !

Mon morphotype début novembre 2015.

Le Docteur DELABOS a déterminé à ce propos 5 morphotypes différents qui permettent de déterminer en fonction de votre taille, poids et mensuration a quel morphotype vous appartenez. Selon votre morphotype, il sait si vous mangez trop de sucre, trop de légumes, etc.

Il y a donc 5 morphotypes qui correspondent chacun à un problème alimentaire différent.

  • Le morphotype sablier
    L’apparence : tout dans les fesses et dans les seins, rien dans la taille.
    Le problème alimentaire : trop de sucres et de fruits.
  • Le morphotype Chéops
    L’apparence : un corps en forme de pyramide.
    Le problème alimentaire : une carence en protéines animales.
  • Le morphotype monastique
    L’apparence : ce morphotype correspond à une silhouette en tonneau. Le ventre est gros, les jambes sont fines et les bras sont minces.
    Le problème alimentaire : un excès de féculents.
  • Le morphotype Schwarzy
    L’apparence : c’est le contraire du morphotype Chéop (tout dans le buste, comme l’acteur de Terminator).
    Le problème alimentaire : un excès de protéines.
  • Le morphotype tronc d’arbre
    L’apparence : silhouette très massive, à tous les niveaux.
    Le problème alimentaire : un excès de tout, la nourriture est mangée en trop grande quantité.

 

Sur le site du Docteur DELABOS, à ce lien, vous pouvez obtenir votre morphotype.

http://www.la-chrononutrition.com/index.php?page=morphotype

Le morphotype est gratuit, mais vous pouvez en payant une consultation online (une trentaine d’euros) transmettre vos réponses à un questionnaire, ainsi que vos mensurations, taille et poids, et aussi une photo de vous à un chrono nutritionniste que vous donnera sous 48h votre morphotype avec quelques explications supplémentaires et un plan nutritionnel succinct.

Je l’ai fait, mais si après vous achetez par la suite le livre à 16 € (ce qui est à mon sens indispensable), vous pouvez économiser la consultation payante et vous contenter de votre morphotype gratuit.

En ce qui me concerne, lorsque j’ai donné mes mensurations, ma taille et mon poids, ainsi que mon âge, on m’a indiqué que j’étais de morphotype Monastique.

Cela fait donc plaisir de savoir que je ressemble à un gros moine bedonnant ! Bon en même temps, ventru, je savais que je l’étais (ne nous mentons pas !)

Mais bon, une fois mon morphotype déterminé, je savais que mon problème vient d’un excès de féculent (pain, autre féculent, céréales complètes le matin, etc.)

Et surtout, cela m’a donné les objectifs de poids et de mensurations à atteindre, ce qui est très appréciable pour savoir où l’on va, « l’effort » à accomplir.

Car pour arriver, il faut savoir où l’on va et là, rien n’est flou, c’est clair, net et précis !

 

9 réflexions au sujet de « Mon Morphotype ! »

    1. 🙂
      Keops, Sablier ou tronc d’arbre, une fois que l’on sait ce que l’on a, on sait ce qu’on doit faire….Et puis, finalement, quelque soit votre profil, les principes sont essentiellement les mêmes pour corriger les erreurs qui correspondent à chaque morphotype. En fait, tronc d’arbre peut être, mais au final, cela ne vous permet que de savoir pourquoi. Pour corriger, il suffit de rééquilibrer avec la chrononutrition !
      A bientôt et partagez vos retours d’expérience, c’est motivant pour tout le monde !
      Sam

      J'aime

    1. Je suis arrivée grâce à la chrono aux mensurations gallilèe sans effort physique à 50ans ,et je n’y suis jamais arrivée avec 20 heures de danse classique et une alimentation normal à privative !!!

      J'aime

      1. Rien de surprenant, j’ai aussi perdu 25 kilos en faisant de la chrono et un peu de marche quotidienne. Mais rien à voir avec atteindre un morphotype particulier en modifiant les quantités de tel ou tel type d’aliment. D’autre part, ni la marche, ni les sports d’endurance, ni les techniques de danse n’ont à voir avec l’exercice intensif. Pour l’illustrer je cite un passage du bouquin « The Slow Burn Revolution » que je suis en train de traduire :

        Une ballerine professionnelle de 35 ans à la retraite commence à souffrir de petites dislocations occasionnelles de ses épaules quand elle tend les bras au-dessus de sa tête, ou de ses hanches si elle monte sur un tabouret ou autre chose d’un peu élevé. Quand cela se produit, elle éprouve un peu d’inconfort, mais elle est capable de faire jouer ses épaules ou ses hanches pour que les jointures se remettent en place. En prenant de l’âge, ces petites dislocations deviennent plus fréquentes, plus douloureuses et plus difficiles à remettre en place. Elle consulte son médecin qui lui conseille de démarrer un programme d’exercice progressif, débutant par — vous l’avez deviné — de la marche sportive.
        Elle commence son entraînement, et quelques semaines plus tard, alors qu’elle marche à vive allure, elle fait un faux pas au-dessus d’une flaque de boue, se déchire un ligament dans l’articulation de la hanche (à cause du relâchement et de l’instabilité) et se retrouve avec une totale dislocation de la hanche. Elle s’effondre dans une douleur insoutenable. La chute provoque une fracture de la hanche, une torsion des genoux, et disloque aussi l’épaule instable avec laquelle elle a essayé de se retenir dans sa chute.
        Après une semaine d’hôpital et des milliers de dollas de chirurgie orthopédique, elle retourne chez elle pour rester immobile pendant un mois jusqu’à ce que les blessures aient guéri. Ensuite elle suit un cours extensif de thérapie physique — encore des dollars dépensés, et plus de temps loin de son travail et de sa famille. Mais les ligaments qui n’ont pas été réparés par le chirurgien sont toujours instables et n’attendent que le moindre faux mouvement pour reproduire le même scenario désastreux. Notre ballerine est maintenant devenue une invalide de 40 ans, alors que quinze ans plus tôt elle était un modèle de forme physique réputée pour son incroyable force et sa souplesse. Que s’est-il passé ?
        Elle était capable de se produire à un niveau professionnel grâce au fait qu’elle était génétiquement « favorisée » par la souplesse de ses ligaments, qui lui permettait d’accomplir sans peine tous les mouvements difficiles et précis exigés par sa profession. En compensation de la souplesse de ses articulations, elle avait de la force, acquise dans une certaine mesure par son entraînement de danse et par d’innombrables heures de pratique, mais à un plus grand degré du fait de sa jeunesse. En prenant de l’âge, elle a perdu à la fois la masse et la force musculaire jusquà ce que — comme finalement tous les grands athlètes — elle n’ait plus pu rivaliser avec des praticiens plus jeunes et plus forts de sa discipline. Le moment venu, elle a fait ses dernières salutations et enfilé ses pointes pour la dernière fois.
        Une fois à la retraite, son niveau d’activité a diminué brusquement, ce qui a accéléré la perte de masse et de force musculaire causée par l’âge. Avec le temps et la perte continuelle de force, ses muscles sont devenus de moins en moins capables de compenser la laxité, jusqu’au point où notre histore a commencé, quand elle a souffert de dislocations partielles.
        Si, au lieu de laisser le temps suivre son cours, elle s’était engagée dans un programme d’exercice de haute intensité au moment où elle prenait sa retraite, elle serait devenue en peu de temps plus forte qu’elle ne l’avait jamais été. Sa force accrue aurait plus que compensé le risque de dislocation de ses articulations, lui permettant de mener une vie normale, sans blessures. Si elle avait commencé l’entraînement intensif avant sa retraite, elle aurait même probablement pu prolonger sa carrière.

        J'aime

  1. bonjour,
    J’ai acheté le livre mincir en beauté avec la morpho nutrition. j’ai donc essayé de faire mon morphotype selon les valeurs de référence expliquées dans le livre. malheureusement je ne retrouve pas mon morphotype.
    Selon les calculs le schéma ressemble à monastique mais pourtant en apparence j’ai une poitrine normale une taille fine et des hanches fortes… je suis perdue.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Carine,
      Je ne suis pas trop convaincue par le principe des morphotyes qui permettraient de maigrir plus sur certaines zones selon que l’on soit tronc d’arbre ou monastique ou autre…
      En tout état de cause, la mesure la plus difficile à prendre précisément est celle du poignet et il faut absolument utiliser un pied à coulisse….premier prix à 3 ou 5 € chez casto/leroy/etc, mais mesure gratuite directement dans le rayon..😉
      Ainsi entre la mesure approximative de mon poignet à la maison (en m’appliquant pourtant) et celle au pied à coulisse m’a fait passer de monastique à tronc d’arbre…
      De même ne pas confondre tour de taille et ventre pour la détermination du morphotype (erreur fréquente egalement)

      Aimé par 1 personne

    2. Je ne crois pas non plus que cette théorie (ne reposant sur aucune base scientifique) des « morphotypes » ait un autre intérêt que celui de faire vendre des livres. Le simplisme est flagrant quand on a idée de la complexité et de la diversité des êtres humains ! Les effets d’un changement alimentaire sont très variables d’un individu à l’autre, même entre jumeaux, ne serait-ce que parce que leurs microbiotes n’ont pas la même composition…

      J'aime

  2. je suis monastique à tendance ascétique ,mais rien à voir avec la définition donnée par le docteur , 1m72 et 75 kg ,je ne ressemble pas 0 un « gros moine bedonnant »
    lol ,très peu de gras au ventre
    « les jambes sont fines et les bras sont minces. »
    dans mon cas j’ai de grosses cuisses d’ancien sportif et musclé des bras.
    donc faut pas vraiment se fier aux morphotypes du moins pour l’allure par contre suivre les recommandations en rapport ,je mangeais trop de féculent ,pain ,légumes mais pas assez de fromage et viande sur ce point il a tout juste sur l’analyse .
    A++

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s