cardio-trainning Vs chrononutrition.

 

Dans cet article, loin de moi l’idée de dire que le sport est plus intéressant qu’un rééquilibrage alimentaire ou inversement.

En fait, je ne vais parler que de mon retour d’expérience personnelle.

Début 2014, c’est le déclic, je veux combattre mon surpoids et me voilà motivé par une amie qui pratique le running. Je commence alors à pratiquer le running, difficilement les premières séances, mais avec des progrès très rapides, me permettant rapidement au bout de quelques mois de courir entre 5 et 8 km, 1 à 3 fois par semaine.

Le bénéfice est réel : mon moral est en béton, je suis archi motivé de me dépenser et de ne pas rester inactif devant ma tv. Je suis  fier de mes combats remportés contre moi même, running après running, en cherchant toujours à dépasser mes résultats précédents (distance, rythme, etc.).

Cependant, quand vous commencez à courir avec 95kg de carcasse, le dos encaisse, mais aussi les genoux. Je m’étais donc bien équipé d’une très bonne et onéreuse paire de chaussures de running. Pour autant, après 3 mois de pratique, j’avais des douleurs à la hanche, du mal à marcher après mes séances et les douleurs devenait invalidantes…

Le problème fut résolu après consultation auprès d’un podologue qui détecta des genoux Valgum et qui corrigea cela avec la fabrication d’une paire de semelles adaptée pour mes chaussures de sport. Mais il fallut près de 3 mois supplémentaires pour que les douleurs ne disparaissent.

Outre un bénéfice évident pour mon moral, mon corps s’est tout de même transformé, affiné et j’ai perdu grâce au running 5/6 kg en six mois.

J’ai augmenté la « performance » en pratiquant de manière intensive pendant un mois des activités de cardio trainning en salle (vélo elliptique, tapi de course, step) à raison de 3h par semaine (3 séances d’une heure).

Mais dès l’arrêt de l’activité physique, ou tout du moins d’une diminution de celle-ci, même avec une alimentation « sous contrôle » avec un régime de comptabilisation des calories (Weight Watcher pour ne pas le nommer), la reprise du poids s’est faite inexorablement.

Le graphique ci-dessous est particulièrement parlant.

En 2014, entre le running et le sport en salle au début de l’été, j’avais réussi à perdre 8 kg, tout en contrôlant mon alimentation.

Puis à compter du mois d’août, baisse de l’activité physique (car il difficile de maintenir un tel rythme à raison de 2 à 3 runnings par semaine plus du sport en salle avec une vie professionnelle et familiale).

En 2015, dès janvier, je me suis inscrit au Club Med Gym et ai pratiqué énormément de cardio-training (step, tapis de course, vélo elliptique) ; mais surtout l’activité de référence en cardio-training, le cycling ou RPM. Il s’agit de séances de vélo sur des vélos de course statique, à très haute intensité, en musique, qui simule des enchaînements de sprint et de montagne, ou en 45 minutes, on « roule » entre 27 et 35 km et où l’on brûle 600/700 kCal.

A cela, vous associez une alimentation contrôlée et vous vous attendez à des pertes de poids…ce ne fut pas le cas.

Surtout, malgré la perte de poids que j’ai pu enregistrer sur la balance, j’ai aussi constaté que je ne perdais pas que de la masse grasse….

Ce qui démontre qu’entre le sport et mon alimentation « contrôlée » allégée, hypocalorique, je n’avais pas assez d’apports en protéine et que je perdais aussi de la masse musculaire, tout le contraire de ce que l’on souhaite en pratiquant du sport.

graphique taux de graisse corporelle_001

Pour autant, même si la perte de poids ne fût pas réellement au rendez-vous sur la durée, ma silhouette s’était quelque peu améliorée et les photos ci-dessous prises à intervalles réguliers à l’époque en témoignent.

14-01

Janvier 2014 – C’est gras, de partout, ca rebondit !! 

14-02

Février 2014 – On voit déjà un peu les bénéfices du sport, mais aussi la posture de travers du aux douleurs générés par le running !

14-03.jpeg

Mars 2014

14-04

Avril 2014

14-05

Mai 2014

14-06

Juin 2014

Donc oui le sport aide à mincir, mais sans pour autant diminuer autant le taux de graisse corporelle que le rééquilibrage alimentaire par la chrononutrition.

Alors que ce résultat a été obtenu après 600/700 km de courses à pieds sur 6 mois et une surveillance de tout les instants de ce que mangeait par ailleurs.

En conclusions, je voulais juste indiquer que la pratique du sport en elle-même, si elle n’est pas accompagnée d’un bon plan alimentaire, ne vous fera pas perdre significativement de la masse grasse et mon retour d’expérience semble aller en ce sens.

A ce propos, un article du site  Runners.fr indique :

« Mauvaise nouvelle : le fait de courir, même deux heures par jour !, ne suffit à garantir une perte de poids. Une seule équation assure de maigrir : brûler plus de calories – avec ou sans l’aide d’une pratique sportive régulière – que l’on en consomme !?Il est généralement admis qu’il faut brûler environ 7 000 calories pour perdre un kilo. Et le respect d’une alimentation équilibrée reste dans tous les cas le meilleur moyen d’atteindre un poids (dit de forme) et de ne pas en bouger. »

Source :  http://runners.fr/courir-et-maigrir/

Un autre article très intéressant : « Pour perdre du gras, courir ne suffit pas ! »

Source :          https://lokan.fr/2016/01/25/perdre-du-gras-courir-ne-suffit-pas/

Mais je compte néanmoins me remettre au sport, car cela est un bon allié pour raffermir et affiner son corps, et aussi prévenir la reprise du poids. Et c’est super bon pour le moral !!

Publicité

6 réflexions au sujet de « cardio-trainning Vs chrononutrition. »

  1. Bonjour Sam,
    D’abord je suis admiratif que vous ayez osé prendre des photos et les partager ! Je n’ai presque aucune photo de moi dans la période « obèse » car je vivais dans le déni total : moi pas gros, circulez y’a rien à voir !
    Votre expérience sur l’entraînement physique cadre parfaitement avec les données de médecine du sport ces dernières années, ainsi qu’avec mon expérience qui est plus modeste car pour l’exercice d’endurance je me contente de marche à pied (sur un circuit avec de fortes pentes), deux heures par jour en ce moment, mais trois heures quand je bossais, juste avant de démarrer la chrono. Effectivement, je sui passé de 100 kilos à 95 kilos en un peu plus d’un an de marche quotidienne, ce qui n’était pas terrible. Mais j’ai ensuite perdu 25 kilos en combinant avec la chrono. Puis repris juste 4 kilos et c’est stabilisé.
    Maintenant je sais que le sport (l’exercice d’endurance) c’est pour le plaisir et rien d’autre (c’est d’ailleurs ce que répère Alain Delabos). Le plaisir fait un peu mincir mais on ne peut pas miser beaucoup dessus. Par contre, l’exercice de haute intensité HIIT (http://lebonheurestpossible.net/exercice/entrainement-fractionne-de-haute-intensite/) ça décape vraiment. Le « cycling » y ressemble un peu, sauf qu’une séance de HIIT ne doit durer qu’une vingtaine de minutes à tout casser, et même 4 minutes si on fait du « Tabata ».
    C’est fantastique comme effet – alors que j’ai toujours détesté le sport et tout ce qui ressemble à de la compétition ! La découverte du HIIT a changé ma vie autant que celle de la chrono. Il y a aussi le jeûne fractionné, mais j’en parle dans un autre article. Enfin, plein de choses qui ont l’air de converger entre votre expérience et la mienne, ce qui n’est pas surprenant car les études scientifiques prouvent le bien-fonde de cette convergence.

    Aimé par 3 personnes

    1. Bonjour Bernard et merci, pour vos différents commentaires constructifs, détaillés et très intéressant !
      Tout d’abord, en ce qui concerne les photos, je ne sais pas si je suis courageux pour les publier. Cependant, quand j’ai commencé à vouloir reconquérir mon corps laissé à l’abandon, je me suis dis qu’il était important de prendres des photos à intervalle régulier pour pouvoir mesurer visuellement et efficacement le changement. Et puis, je me suis dis qu’une fois les objectifs atteint, celà serait salvateur de pouvoir regarder en arrière et de trouver ainsi la motivation pour ne pas laisser le naturel regagner le terrain au triple galop…
      Alors, du coup, je suis content de voir que la publication de mes photos « anatomiques » (que j’ai agrémenté de quelques stickers pour les rendre un peu rigolotes…) sont parlantes et ne semblent pas choquer mes lecteurs, au contraire ! 🙂
      Enfin, sur le sport, mon expérience personnel a effectivement démontré que toutes ces sommes d’efforts n’étaient pas aussi efficace qu’un rééquilibrage alimentaire pour perdre la masse grasse. Cependant, j’en suis arrivé à la même conclusion que vous, à savoir que je devais désormais m’orienter vers le cross fit ou le HITT sur de courtes séances intenses, qui feront travailler mes muscles, qui nécessiteront de se reconstruire et qui ainsi consommeront plus d’énergie sur plusieurs jours, que celles dépensées lors d’une simple séance d’endurance.
      Mais lorsque j’aurai le temps de me pencher sur la question, et surtout de m’y mettre, je ferai à n’en pas douter un article sur le sujet…
      En tout cas, bravo pour vos résultats obtenus par la chrononutrition, et complété par le sport. Je pense que c’est assurément la voie à suivre.
      Bonne continuation.
      Sam

      Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour et merci pour ce blog.

    Je vais tester la chrono, vos performances étant assez impressionnantes.
    Cote sport je suis boxeur donc souffrir à l’entrainement je connais.
    J’espere simplement que la chrono nutrition me permettra de continuer mon sport sans baisse de forme ( ce qui est souvent le cas)

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Geheme ! merci pour vos encouragements ! 🙂
      En cas de pratique sportive, les efforts intenses comme vos entraînements devront être précédé (et non pas suivis) par un « complément nutritionnel essentiellement végétal, mais le plus riche possible en protéines et en lipides.
      Par exemple des bananes ou 100 gr de cake, plutôt que des fruits.
      De même, la prise de protéines sont les compléments alimentaires de loin les plus efficaces pour compenser la dépense d’énergie pendant le sport » (p254 Mincir vite et rester mince du Dc DELABOS).
      Je dois publier depuis plusieurs jours un article sur les compléments, les protéines conseillés dans le cadre de la phase n°1. J’espère demain…:-)
      Bonne perte de poids et de masse grasse Geheme et bons entraînements ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Les entraîneurs qui modifient le régime des athlètes pour les habituer à puiser leurs calories dans les graisses plutôt que dans les glucides remarquent que dans les premières semaines leurs performances diminuent un peu, le temps que leurs mitochondries réapprennent à faire le boulot… Mais par la suite ils acquièrent plus de résistance et donc de meilleures performances !
    Voir page : http://caloriesproper.com/ketoadaptation/

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour, Je veux me reprendre en main après une déception amoureuse, et une vie qui m’oblige à me déplacer sans arrêt entre Paris et le sud. la théorie des petits pas me semble adaptée pour me mettre au régime. J’ai 10 kg à perdre. pourriez vous me conseiller pour commencer ? ce qu’on doit avoir dans le frigo, comment répartir la nourriture pour ne pas manger celles du matin, le soir, comment garder la foi et à quel moment cela va commencer à se voir pour me motiver.? merci à vous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s